jeudi , 23 janvier 2020
Flash Info :
Accueil ==>> Economie ==>> 10 milliards FCFA d’exonérations concédées par l’Etat camerounais, dans un projet de production de bouteilles de gaz domestique
10 milliards FCFA d’exonérations concédées par l’Etat camerounais, dans un projet de production de bouteilles de gaz domestique

10 milliards FCFA d’exonérations concédées par l’Etat camerounais, dans un projet de production de bouteilles de gaz domestique

La société Akeno SA, porteuse d’un projet de construction d’une unité de production de bouteilles de gaz domestique, dans la région du Centre, au Cameroun, est certainement, jusqu’ici, l’une des plus grandes bénéficiaires de la loi de 2013 sur les incitations à l’investissement privé en République du Cameroun, qui accorde des exonérations fiscalo-douanières aux investisseurs, sur des périodes allant de 5 à 10 ans.

En effet, le 16 août 2018, à l’occasion de la cérémonie de pose de la première pierre de son usine de production de bouteilles de gaz, l’on a officiellement appris qu’ayant bénéficié des dispositions de la loi de 2013, dans le cadre du projet susmentionné, Akeno SA devrait pouvoir économiser jusqu’à 10 milliards FCFA sur son enveloppe d’investissement.

Ces économies se feront à la faveur des exonérations fiscalo-douanières diverses accordées par l’Etat, dont celles sur l’importation des équipements et autres matériels de ce projet qui vise à produire 350 000 bouteilles de gaz domestique chaque année, pour un investissement global de 35 milliards FCFA, sur une période de 5 ans.

Pour rappel, selon les pointages de l’Agence de promotion des investissements (API), depuis son entrée en vigueur en 2014, la loi de 2013 a déjà donné lieu à la signature de plus de 160 conventions entre l’Etat et différents porteurs de projets, pour des investissements globaux estimés à 3424 milliards FCFA, et 55 000 emplois directs à créer. Cependant, 4 ans après la signature des premières conventions, les retombées de cette loi n’ont pas encore fondamentalement métamorphosé le secteur productif au Cameroun, très peu de ces projets ayant effectivement démarré sur le terrain à ce jour.

(Agence Ecofin) 

Brice R. Mbodiam

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates