samedi , 21 septembre 2019
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Bande dessinée et caricature : La 2e édition en vue
Bande dessinée et caricature : La 2e édition en vue

Bande dessinée et caricature : La 2e édition en vue

Du 22 au 24 novembre 2018 aura lieu la deuxième édition du Festival international de la caricature et de la bande dessinée de Bamako (FESCAB) au Musée national de Bamako.

L’idée est  de créer un espace caricaturiste pour présenter leurs œuvres et découvrir des jeunes talents de la Bande dessinée. Le coût de l’organisation s’élève à 32 millions de F CFA. Animée par Adaman Diongo, président du Festival, du conseiller de l’Ambassade de la Belgique-Mali, Frédéric Ceuppens et Amagono Saye, secrétaire à l’organisation du festival.

Les organisateurs du FESCAB étaient face aux médias le 19 novembre 2018 à la Maison de la presse pour annoncer la tenue de la 2e édition Festival international de la caricature et de la bande dessinée de Bamako. Le thème du FESCAB est : « Femme et développement ». Ce festival regroupant 600 festivaliers et 4 lycées de Bamako, est placé sous le parrainage du ministre de la culture. Les dessinateurs maliens et étrangers attendus sont : Zoromé, Madou, Kays, Bruno, Doula, Sisko Dembélé, Ada, Vadot de la Belgique, Glez du Burkina Faso et Oscar de la Guinée Conakry. Soutenue par le ministère de la culture, le royaume de la Belgique et le Pmu-Mali et des promoteurs.

Le président du Festival, Adaman Diongo a indiqué que durant trois jours, les festivaliers feront des ateliers, des conférences débats, des concours et de la caravane. Selon lui, il s’agira aussi de recevoir un caricaturiste guinéen de renom. « La particularité de cette édition est surtout le volet Bande dessinée pour laquelle le festival veut découvrir des jeunes talents bédéistes et les promouvoir », a-t-il souligné. Au Mali, les caricaturistes et bédéistes disposent de très peu d’espace pour promouvoir des talents et créer de la valeur ajoutée à leurs œuvres, a regretté M. Diongo.

Pour le conseiller de l’Ambassade de la Belgique-Mali, Frédéric Ceuppens, la bande dessinée est une véritable institution, un art en Belgique. Et d’ajouter qu’en Belgique, il y a plus de 700 dessinateurs et scénaristes de bande dessinée.

Lassana

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates