mercredi , 11 décembre 2019
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Lutte contre le sida : Le RMAP+ dénonce la fuite en avant de l’Etat
Lutte contre le sida : Le RMAP+ dénonce la fuite en avant de l’Etat

Lutte contre le sida : Le RMAP+ dénonce la fuite en avant de l’Etat

« Soigner sans assurer le suivi biologique, c’est condamner les malades ! La lutte contre le sida au Mali a besoin de leadership politique. Agissons ! Atteinte des 3×90, le Mali à la traine. Comblons les gaps maintenant!« . Telles sont le cri de cœur du Réseau malien des associations de personnes vivant avec le VIH/Sida (RMAP+).

Dans la mouvance de la journée mondiale de lutte contre le sida, le Réseau malien des associations de personnes vivants avec le VIH/Sida (RMAP+) a animé le 1er décembre 2018 une conférence de presse pour lancer un cri de cœur à l’endroit des autorités.

La présidente du RMAP+, Mme Djerma Oumou Diarra a regretté que les personnes vivants avec le VI/Sida aient été délaissées et oublié par les autorités. Et de révéler que le président IBK avait présidé une seule fois la journée mondiale de lutte contre le sida. « Notre combat est d’arrêter la transmission du VIH/Sida, car on ne peut pas se tergiverser avec la santé. Notre capacité à agir, nos actions pour sauver des vies depuis plus de 25 ans restent tributaires de financements extérieurs et précaires », a-t-elle souligné. Nous voulons savoir comment l’argent du budget d’Etat alloué à la lutte contre le Sida est dépensé ?, s’est-elle interrogée. Mme Djerma a indiqué que le retrait du Fonds mondial de la prise en charge des ressources humaines des sites de soins, d’accompagnement et de conseil, expose des milliers de personnes séropositives à l’absence de soins et de conseil psycho-social et 24 000 patients sont menacés au Mali. « Si l’Etat malien ne prend pas le relais pour assurer la rémunération du personnel, les premiers sites fermeront à la fin de ce mois de décembre et en fin de décembre 2020, 166 salariés seront licenciés », a-t-elle insisté.

Pour Amadou Sangho, le budget alloué pour la lutte contre le VIH/Sida en Coté d’ivoire est de 22 milliards de F CFA, 12 milliards de F CFA au Burkina Faso et 2 milliards de F CFA seulement au Mali.

Lassana

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates