mardi , 12 novembre 2019
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Lutte traditionnelle : La 3è édition en vue
Lutte traditionnelle : La 3è édition en vue

Lutte traditionnelle : La 3è édition en vue

Du 5 au 7 avril 2019 aura lieu la 3è édition du Festival international de la lutte traditionnelle de Bamako, la culture et les sports au terrain de Basket-ball de Médina-coura sur le thème : »Paix et réconciliation ». L’idée est de faire la promotion et de rapprocher les populations de la lutte traditionnelle. L’événement sera parrainé par Bobo Bagayogo du mougoumakan et Mme Touré Koumba Diawara, présidente de la Fondation ADA, la marraine.

L’annonce a été faite le 14 mars 2019 par le président de l’Association Ecurie de lutte traditionnelle lions sports de Bagadadji (ELSB) et promoteur du Festival international de lutte traditionnelle artistique et culturelle, Yaya Sacko dit Fah.

Ce festival international de Bamako sera organisé par l’Association Ecurie de lutte traditionnelle Lions Sports de Bagadadji (ELSB), regroupera les écuries de Bamako, Sikasso, Mopti, Koulikoro, les lutteurs Vevinan-viet vi dao plus de 10 lutteurs venant du Niger, les colonies Sénégaliens, Guinée Conakry, des Burkinabés résidant au Mali et surtout le lutteur sénégalais Balla Guèye.

Pendant trois jours, le terrain de Basket-ball de Médina-coura sera un lieu d’attraction de la jeunesse grâce à l’Association Ecurie de lutte traditionnelle Lions Sports de Bagadadji (ELSB). Cette troisième édition sera sponsorisée par la Fondation Ada, Gravupub, Mémoria, Agro Tropic, Technicom. Le promoteur du Festival international de lutte traditionnelle artistique et culturelle, Yaya Sacko dit Fah dira que Ce Festival sera un espace d’information sur la problématique de la politique de la lutte traditionnelle au Mali.

Il s’agissait aussi de trouver des moyens pour développer la lutte traditionnelle au Mali et d’amener les gens à pratiquer cette lutte. « Nous voulons faire avancer et élargir la lutte traditionnelle dans tout le Mali. Et nous comptons beaucoup sur les partenaires pour l’atteinte de cet objectif », a dit M. Sacko. Pour lui, la lutte est un sport qui regroupe beaucoup de monde et concerne la réconciliation et la paix.

Pour Sory Ibrahim Dèm, 4è vice-président de la Ligue de la lutte traditionnelle et associé de Bamako, cette année il y aura beaucoup d’innovations. Et d’ajouter qu’il y aura aussi beaucoup de surprise comme la venue du grand lutteur sénégalais Balla Guèye. M. Dèm a invité les autorités maliennes à s’impliquer davantage pour rehausser le niveau de la lutte traditionnelle au Mali.

Le coût de l’organisation sera autour de 18 millions de F CFA et les prix de cette troisième édition allant 500. 000 à un million de F CFA.

Lassana

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates