mardi , 12 novembre 2019
Flash Info :
Accueil ==>> Editorial ==>> Sursaut national : Tous ensembles pour la paix…
Sursaut national : Tous ensembles pour la paix…
Signature de l’accord pour la paix au Mali

Sursaut national : Tous ensembles pour la paix…

Le Mali est empêtré dans une crise qui semble incommensurable et sans issue, causée par la rébellion et les terroristes djihadistes du nord adepte de la charia, malgré les efforts titanesques déployés par le président Ibrahim Boubacar Keita, justement plébiscité pour la résoudre. Il devait aussi trouver la solution à l’équation Kidal et par la même occasion sauver l’intégrité territoriale, ainsi que l’unité nationale. Que de tous n’a-t-il pas pris son bâton de pèlerin, pour éclairer les chemins de la paix sans identité vraie et sans visage identifiable, facilement oublieuse, on le sait des désidératas des pays comme le Mali, ou ailleurs, sur le chemin de l’édification douloureuse d’une nation en quête d’un destin commun ?

La voix du Mali s’est faite entendre sur toutes les tribunes européennes, dans les cénacles institutionnels les plus représentatifs, chez les dirigeants de toutes les grandes puissances occidentales les plus emblématiques et autorisées au Conseil de sécurité de l’Onu. Alors que le carcan se desserrait de plus en plus autour de notre peuple aux abois, voilà que resurgissent, malgré un accord de paix laborieusement signé, les vieux démons sans cesse ressuscités par les ennemis du Mali. Ce malgré la concession faite pour sauver le pays, malgré les intenses efforts diplomatiques de la nouvelle gouvernance assiégée de toute part, soumise au diktat de la pensée unique émanant du nouvel ordre international.

Est-ce une fatalité insaisissable ? Que non ! On la comprend dirigée, faite pour accabler sans cesse le Mali et les maliens, sous le couvert d’une mission dont le grand intérêt devait être une contribution sans équivoque à la stabilisation de l’Etat et de ses institutions, à la sécurisation des personnes et des biens, ainsi qu’à la protection des populations civiles. Devons-nous nous résigner pour autant ? Notre histoire lointaine et un passé plus récent ont démontré le contraire. Ce peuple est encore plus grand dans l’adversité, au fort de laquelle il trouve miraculeusement, alors que ses ennemis le croient entièrement démuni, des ressorts insoupçonnés pour abattre l’adversité, aussi féroce et inattendue soit-elle. En vérité, ce pays a une âme et bénéficie des faveurs divines.

Les contempteurs du Mali, les marchands d’illusion, les saboteurs de la paix et de l’unité nationale, de la réconciliation totale entre les fils et filles du pays, légion par les temps tourmentés et dangereux futur qui courent, l’ignorent. Tel le Sphinx, dans un sursaut national spectaculaire, dont les prémices se font déjà sentir chez le peuple impatient, nous renaîtrons toujours dans les cendres des incendies allumés par ceux qui veulent notre perte pour mieux en profiter. Ce peuple éprouvé retrouvera bientôt son supplément d’âme caché, pour mieux affronter les défis impitoyables des temps nouveaux. Nous prouverons encore une fois que le Mali et son peuple sont de retour. L’esprit du Mali millénaire en marche… Il est de retour, l’esprit du Mali millénaire. Il est fait, en même temps que de grandeur, d’héroïsme, d’une symbiose de valeurs cardinales comme le respect et la considération de l’autre dans sa différence, la patience, la paix, la solidarité et la tolérance.

Il peut fléchir temporairement face aux vicissitudes de l’histoire et du destin, mais il ne meurt jamais. Notre société multiséculaire a pour fondements des valeurs démocratiques qui n’ont pas attendu l’Occident pour naître et s’affirmer. Les chartes de Kurukan Fuga et du Mandé en sont témoins, de même la profession de foi de la confrérie de chasseurs, qui sont des expressions achevées des droits, devoirs, de protection et de solidarité citoyenne dans un Etat de droit.

Cette nation de paix a été appelée à la guerre par des forces du Mal, alors qu’elle cultive depuis des temps immémoriaux des liens de fraternité et de coopération pacifique avec ses voisins, depuis le temps des royaumes et des empires. « Space para bellum », disait l’empereur romain César. Autrement dit, « Si tu veux la paix, prépare la guerre ». Plus près de nous, un de nos contemporains parmi les plus illustres, le Sage de Yamoussoukro, Félix Houphouët-Boigny, le père de la nation ivoirienne, aujourd’hui disparu, disait que la paix n’est pas un vain mot mais un comportement. Ces deux citations résument bien le dilemme des maliens face à la crise du nord née de la rébellion armée. Contre les nouveaux prédateurs niant toutes les valeurs humaines cultivées par le Grand Mali, une armée nationale parfaitement aguerrie, puissamment dotée au sol, disposant d’avions et hélicoptères de combat en nombre suffisant aurait été fortement dissuasive, assurant une paix pérenne.

Au début de cette décennie et en 2012, ce n’était pas le cas. Ce qui a valu au pays d’être envahi par des forces ennemies contre lesquelles l’armée régulière ne pouvait rien. Nous allons donc à marches forcées vers la paix des braves à Alger, dans des négociations de la dernière chance. Le Mali, si fier de son histoire et de sa civilisation faite de grandeur et de noblesse. Mais cette paix, une fois signée, le passif de la guerre demeurera. Les maliens ne sont pas disposés à faire l’impasse sur certains actes, ils ne sont pas tenus non plus à cultiver inutilement dans leurs cœurs endoloris et meurtris la haine contre leurs frères. Ils appellent de tous leurs vœux une réconciliation des cœurs et des esprits, corollaires à un comportement de paix tant désiré, très loin d’un vain mot. Nous devons tirer les leçons de cette crise, la plus grave de notre histoire moderne, resserrer les rangs de notre peuple en colmatant les fissures de la case commune, pour que jamais l’ennemi ne puisse y entrer pour nous diviser. Nous devons promettre de le mettre au-dessus de tout, chaque jour qui passe, afin que la réconciliation nationale, seul gage d’une véritable paix soit une réalité.

Lassana

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates