dimanche , 20 octobre 2019
Flash Info :
Accueil ==>> Culture ==>> Journées culturelles du Mande : La 2ème édition en vue
Journées culturelles du Mande : La 2ème édition en vue

Journées culturelles du Mande : La 2ème édition en vue

Du 19 au 21 avril 2019 aura lieu à Kita la deuxième édition des journées culturelles du Mande où « Mandé Kunkan ». L’idée est de redonner au Mandé son lustre d’antan par la préservation et la sauvegarde des valeurs fondatrices tels le sens de l’honneur et de la dignité, l’esprit de sacrifice et le patriotisme. Il s’agissait de faire l’état de l’organisation. L’annonce a été faite le 11 avril 2019 par le président du GFM, Mamadou Diarra au cours d’une conférence de presse.

Le thème de cette édition est : « La cotonnade et la culture vestimentaire du Mande ». Organisé par le Grand forum du Mande en collaboration avec la Coordination des jeunes du Mali (CJM). Cette deuxième édition va rassembler plus de 2000 participants pour un montant de l’organisation de 35 millions de F CFA et parrainé par Dr. Drissa Keita, ancien PDG de la CMDT.

Pendant trois jours, le stade municipal de Kita sera un lieu d’attraction de la population de Kita. Il y aura des défilés de mode pour magnifier les traditions vestimentaires des malinkés, des visites de sites touristiques pour découvrir les paysages pittoresques et les sites historiques de Kita, des conférences débats sur le coton et des thèmes d’actualité, des animations artistiques pour mettre en exergue la richesse culturelle de notre pays.

Le président du GFM, Mamadou Diarra, dira que le GFM ambition de rassembler les ressortissants du Mande autour de questions d’intérêt commun, de jouer le rôle d’observatoire et d’interface entre les communautés du Mandé et les autorités nationales, de redonner au Mandé son lustre d’antan par la préservation et la sauvegarde de ses valeurs fondatrices, entre autres. Sur le thème, le président du GFM a rappelé que la cotonnade « Daliba fani », depuis les temps immémoriaux est utilisée pour la confection des vêtements des malinkés.

M. Diarra pense que la valorisation de cette tradition, cet immense apport à la civilisation de l’universelle est un devoir de générations. « La culture moderne du coton après une expérimentation dans l’Office du Niger pendant la période coloniale, a longtemps été à la vedette dans le centre et sud du pays. La migration du front cotonnier vers l’Ouest a atteint le cercle de Kita dans les années 1990, grâce aux efforts soutenus du Dr. Drissa Keita, ancien PDG de la CMDT », a-t-il souligné.

Lassana

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates