jeudi , 22 août 2019
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Lancement de la 25è édition des activités de la campagne nationale de reboisement
Lancement de la 25è édition des activités de la campagne nationale de reboisement

Lancement de la 25è édition des activités de la campagne nationale de reboisement

L’esplanade près des berges du fleuve Niger à quelques mètres du Palais de la Culture a abrité le 13 juillet, le lancement officiel  de la 25è édition des activités de la campagne nationale de reboisement. C’était en présence du ministre de l’environnement et du développement durable Husseini Amion Guindo, du directeur général des Eaux et Forêts, du président de la Société de Gestion Forestière Abdoulaye Halidou Cissé, Ibrahim Sidi Yara connu sous le nom Baya Yara et plusieurs acteurs du secteur.

Après la bienvenue souhaité par le chef de question et le maire de la commune, l’occasion était propice pour le ministre de l’environnement et du développement durable Husseini Amion Guindo, d’expliquer les objectifs de la campagne nationale de reboisement.

Pour le ministre Guindo, il s’agit de mener la lutte contre la désertification et les effets du changement climatique, pour la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie des populations. Pour lui, le Mali qui est désertique sur les deux tiers de sa superficie, reste confronter depuis un demi-siècle à des défis environnementaux. Des défis liés d’une part aux perturbations climatiques, et d’autre part aux actions anthropiques qui provoquent une hausse des températures et les évènements climatiques extrêmes. Aux dires du ministre, on peut citer entre autres, les inondations, les vents violents, l’érosion des terres et la perte de la biodiversité.

Le ministre Guindo ajoutera que le Mali perd chaque année 100.000 hectares de forêts du fait des fléaux néfastes à l’environnement, c’est pourquoi il est important d’agir et vite. « Sur les 32 millions d’hectares de forêts recensés au Mali en 2002, il reste aujourd’hui environ 17 millions très insuffisants pour la formation des nuages pouvant provoquer des pluies utiles », dit le ministre.

Raison pour laquelle, le Mali s’est engagé dans plusieurs conventions régionales et internationales relative à la préservation, à la reconstitution, et la gestion durable des ressources forestières et fauniques, pour assurer la lutte contre le changement climatique.

Le directeur national des Eaux et Forêts, l’inspecteur général Mamadou Gakou, a annoncé la plantation de plus de 13 millions de pieds d’arbres sur plus de 34.000 hectares sur toute l’étendue du territoire pour lutter contre la dégradation de la nature.

Le président de la Société de Gestion Forestière Abdoulaye Halidou Cissé, Ibrahim Sidi Yara connu sous le nom Baya Yara dira que sa société est déjà active sur la question de la préservation de la nature pour accompagner les efforts des plus hautes autorités. Pour M. Yara, l’arbre c’est la vie, raison pour laquelle chacun doit jouer son rôle pour sa protection.

Rappelons que la Société de Gestion Forestière Abdoulaye Halidou Cissé a déjà réalisé plusieurs activités dans le cadre de la préservation de la nature. On se rappelle que la Société de Gestion Forestière Abdoulaye Halidou  Cissé (SGFAHC) a été primée par les autorités keynésiennes pour son engagement pour la bonne gestion de la forêt. La société est aujourd’hui prête pour la réussite de la saison 2019.

Depuis sa création en 2016, par un groupe d’exploitants de bois, la Société de Gestion Forestière Abdoulaye Halidou  Cissé (SGFAHC) a mené plusieurs activités de gestion, de conservation et restauration de massifs forestiers crées et aménagés conformément à l’esprit de la loi n°10-028 du 12 Juillet 2010 déterminant les principes de gestion des ressources du domaine forestier national.

On peut citer entre autres, l’aménagement et la gestion de 22 massifs forestiers couvrant près de 45 000 hectares et dotés de plans d’aménagement approuvées.  La restauration de 29 hectares de terres dégradées par la plantation d’environ 17 500 plants repartis entre 7 parcelles clôturées. La réalisation de 4 château dont 3 équipés de bornes fontaines pour la distribution d’eau potable.

On peut aussi retenir de la Société de Gestion Forestière Abdoulaye Halidou  Cissé (SGFAHC), l’appui au renforcement de la surveillance et du contrôle forestier par l’octroi de 40 motos et d’équipement techniques (GPS), l’appui à l’organisation de la campagne de reboisement dans les cercles de Kayes, Keniéba et de Kita, la création de 150 emplois permanents et 12 000 emplois temporaires, la mobilisation de 150 millions de F CFA pour le payement des redevances perçues pour l’exploitation du bois (campagne 2017-2018) et les investissements consentis par la société au profit des travaux d’aménagement et de gestion des massifs forestiers, estimés à peu près 500  millions de F CFA.

Seydou SYLLA Maraka Fama

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates