mercredi , 11 décembre 2019
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Axe Bamako-Rabat : Crise diplomatique silencieuse entre le Mali et le Maroc ?
Axe Bamako-Rabat : Crise diplomatique silencieuse entre le Mali et le Maroc ?

Axe Bamako-Rabat : Crise diplomatique silencieuse entre le Mali et le Maroc ?

En tout cas, les relations entre le Mali et le Maroc connaîtraient un froid depuis plusieurs mois, conduisant certains observateurs à parler de l’existence d’une crise diplomatique silencieuse entre les deux pays.

La brouille diplomatique entre le Mali et le Maroc a atteint un point, le roi Mohamed VI refuse de se rendre à Bamako pour l’inauguration de la clinique pédiatrique marocaine de Sébénicoro.

Les analystes estiment que le fait que le roi Mohamed VI tarde à se rendre à Bamako pour l’inauguration de la clinique pédiatrique marocaine de Sébenincoro, reflète clairement des relations tendues et froides entre les deux États. Interprétant cette brouille diplomatique non déclarée, les observateurs pensent qu’elle serait la conséquence du  choix porté sur Alger pour piloter le dossier malien.

Suite à l’Accord de Ouagadougou de 2013, c’est à l’Algérie qu’est confié le parrainage du dialogue inter-malien en vue de la résolution du conflit ; parallèlement, Rabat s’est rapproché du MNLA pour tenter de peser sur les négociations et a critiqué le processus d’Alger en regrettant le dessaisissement de la CEDEAO.

Il faut rappeler que l’hôpital pédiatrique Marocain de Sébénicoro a été construit et équipé par le royaume du Maroc pour une valeur d’environ 10 milliards de francs CFA. Selon des sources médicales, cet hôpital pédiatrique est le plus moderne en capacité de prise en charge des pathologies de la mère et de l’enfant, notamment les nouveau-nés dans l’espace UEMOA. Le don pour la réalisation de l’hôpital a été fait par la fondation Mohamed VI. Selon les renseignements recueillis au ministère de la santé, le nouvel hôpital revient gracieusement à la république du Mali et sera géré par un personnel Malien avec l’assistance au démarrage de la partie Marocaine.

Toutefois, depuis 2 ans, l’ouverture de cet hosto pose d’énormes problèmes car le roi ne souhaite plus entendre parler de l’axe Bamako-Rabat. Selon les renseignements recueillis, la raison évoquée est que le roi Mohamed VI refuserait de se rendre à Bamako, suite à ce qu’il considère comme une  brouille diplomatique silencieuse entre le Mali et le Maroc.

Selon des sources bien introduites auprès de l’ambassade du Maroc à Bamako, le roi devrait venir au Mali en 2018 pour l’ouverture de l’hôpital après sa visite en Guinée Conakry mais qu’il a refusé de ne pas faire le déplacement à Bamako.

Ainsi, dans sa volonté de redorer l’image de la santé au Mali le nouveau ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé, a rencontré les autorités consulaires Marocaines du Mali avec le document de passation du dit hôpital qui a déjà été signé depuis le jeudi 9 novembre 2017 pour convaincre ces derniers pour l’ouverture immédiate de l’hôpital même sans l’arrivée du roi du Maroc au Mali.

À l’issue de la dite rencontre, les autorités consulaires Marocaines au Mali ont envoyé un message au Maroc pour informer le roi afin de donner une suite favorable à la demande du ministre de la Santé.

En attendant, les locaux de la clinique périnatale équipée de Sébénicoro sont abandonnés à eux-mêmes avec des buissons et dans l’insalubrité.

Le Nouveau Réveil

A. Diallo

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates