mercredi , 16 octobre 2019
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Diaspora malienne : l’indignation du Président du CSDM contre le Ministre Goïta
Diaspora malienne : l’indignation du  Président du CSDM contre le Ministre Goïta

Diaspora malienne : l’indignation du Président du CSDM contre le Ministre Goïta

« Quand tu es dans un gouvernement, tu dis la vérité ou tu la fermes… »

Profitant d’un point de presse en soutien aux manifestants de Kayes sur l’état de leur route, le président du CSDM (Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne), Mohamed Chérif Haïdara a ruminé sa colère sur le Ministre des Maliens de l’Extérieur, suite à des propos de ce dernier tenus sur les ondes de la radio ‘’Renouveau FM’’. C’était, lors de  l’émission « Foroba Baro » du mardi 20 aout dernier.

Tout est parti du fait que le ministre Goïta au cours de cette émission de la radio Renouveau FM, a reconnu la légitimité du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME) comme étant la  seule faitière des maliens établis à l’extérieur. Chose inadmissible aux yeux du président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne qui a vomis sur le ministre Goïta.

Tout d’abord, le président du CSDM se dit très surpris de tel comportement d’un ministre de son Etat. Il s’en va jusqu’à affirmer l’ignorance du ministre Goïta qui ne connaît pas son rôle, selon lui.

Dans son intervention, il se dit très sincèrement touché par le fait que le ministre Goita met en doute la légitimité du CSDM qui est invité le même jour avec le HCME à l’Assemblée Nationale du Mali. « Comment le ministre Goita peut-il aller s’asseoir dans une radio et avouer ouvertement que le HCME est la seule faitière des maliens établis à l’extérieur ? », s’interroge-t-il.

Face aux propos du ministre qu’il juge malveillants, le président Haïdara tente de recadrer le ministre Goïta. « Quand tu es dans un gouvernement, tu dis la vérité ou tu la fermes et tu dégages. On ne peut pas accepter ce comportement d’un ministre incapable et incompétent. C’est à cause de votre ignorance et votre incapacité que vous avez mis un Gabonais à la tête du HCME ».

Une manière pour le président du CSDM de rappeler cette formule devenue célèbre du ministre français de l’Industrie, Jean Pierre Chevènement qui a eu le courage de démissionner en 1983 : « Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne ! »

Pour M. Haïdara, le CSDM n’est pas une faîtière fictive, son rôle est connu de tous les maliens. « Nous sommes consultés pour la révision de la loi électorale au même titre que le HCME. Nous sommes aussi avec le  triumvirat pour le dialogue social », a-t-il laissé entendre.

Frustré, le président du CSDM continue de faire l’apologie de sa structure qui selon lui ne cesse de contribuer à la paix et la cohésion sociale. « Nous avons ramené autour de la table l’opposition et le pouvoir. Nous avons exigé l’Algérie à s’excuser auprès des maliens pour les violations des droits de l’homme. Nous avons défendu les maliens établis à l’extérieur et continuons de le faire », fulmine-t-il.

Adama Coulibaly     

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates