samedi , 16 novembre 2019
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Pour des pots de vin : Un ministre bloque des marchés d’État au niveau de son cabinet
Pour des pots de vin : Un ministre bloque des marchés d’État au niveau de son cabinet

Pour des pots de vin : Un ministre bloque des marchés d’État au niveau de son cabinet

L’information est sans appel : un ministre du gouvernement est devenu un obstacle à la gestion des affaires publiques en cette période  où les urgences se bousculent. Cet homme réputé pour sa rigueur et son intégrité et qui font qu’il garde toujours son portefeuille dans le gouvernement ne rechigne plus à la gestion expéditive des dossiers de marchés d’État soumis à son appréciation.

Depuis sa reconduction dans le gouvernement  du Dr Boubou Cissé, il multiplie les démarches nocturnes pour bloquer des dossiers d’exécution des marchés publics de son cabinet mais surtout ceux des démembrements rattachés à son département pour la simple raison qu’il ne trouve pas à boire ni à manger dans ces différents marchés.

À en croire nos sources, M. le ministre rejette les marchés, non pas pour défaut de transparence ou de conformité mais pour le fait qu’il ne perçoit pas de dessous de tables. Cas d’un appel d’offres relatif à l’acquisition de matériels pour  une direction administrative relevant de son ministère. On évoque aussi sa lenteur à avaliser une offre de renforcement de capacité des fonctionnaires d’un service au niveau duquel son gendre a été écarté pour incompétence à exécuter ce marché. Du coup, notre ministre a bloqué le marché du prestataire retenu, à l’issue du dépouillement des dossiers d’appel d’offres, car le bénéficiaire du  marché refuse de faire des avances.

Selon des sources crédibles, notre ministre crée délibérément de la lenteur autour des fonds qu’il doit mettre rapidement à la disposition  des démembrements de son ministère dans l’exécution de leur tâche.

Et pour ses intérêts inavoués, notre ministre mène une chasse aux sorcières en révoquant tous les directeurs de services qui refuse de mettre à terre. D’où un échec patent au sein de toutes les structures rattachées à son département. Ou presque.

En effet, à un moment ou personne ne s’y attendait notre membre de l’exécutif a trouvé nécessaire de révoquer un directeur  qui par la suite fut rappelé à d’autres fonctions. D’où le lieu pour les travailleurs de ce service pour dénoncer les pratiques de leur ministre qui intrigue plus qu’il ne convainc.

Autant dire qu’il n’y a pas de mérité au niveau des démembrements de ce département ministériel piloté de bout en bout par ce « sinistre » du gouvernement qui depuis des lustres à montrer ses limites.

Avec ces méthodes, on se demande si notre ministre n’est pas soutenu en haut lieu, face à la pression des prestataires qui voient leurs dossiers bloqués par ce membre du gouvernement.

Face à ces pratiques d’outre-tombe, le chef du gouvernement doit être vigilent pour tirer la bonne graine de l’ivraie et empêcher au Mali de sombrer davantage.

Par ailleurs, qui est ce ministre du gouvernement Boubou Cissé qui ne jure que par le versement des pots de vins ? Son nom et la preuve de ses épreuves dans nos prochaines éditions.

Mariam Konaré

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates