dimanche , 20 octobre 2019
Flash Info :
Accueil ==>> Société ==>> Pour ingérence dans la gestion des affaires de la communauté nigériane au Mali : L’Ambassadeur et la Consule sur la sellette
Pour  ingérence dans la gestion des affaires de la communauté nigériane au Mali : L’Ambassadeur et la Consule sur la sellette

Pour ingérence dans la gestion des affaires de la communauté nigériane au Mali : L’Ambassadeur et la Consule sur la sellette

À la faveur d’une conférence de presse, la communauté Nigériane au Mali à travers NIDO (Nigérians of Diaspora) a montré son indignation contre Son Excellence l’Ambassadeur du Nigeria au Mali et la Consule pour leur implication illégale dans les affaires de la communauté.  C’était le samedi 14 Septembre 2019 au Carrefour des Jeunes de Bamako, sous l’égide du vice-président du bureau exécutif,  M. Canice Huoma, en présence du président M. Musuba Huruna Sadik et d’autres personnalités.

Le torchon brûle entre le bureau légitime de NIDO (Nigerians Of Diaspora) et l’Ambassadeur en complicité avec la consule du Nigeria au Mali. Selon M. Canice Huoma, vice-président de NIDO, il s’agit d’une injustice de l’Ambassadeur qui est à la base de cette grogne. Il poursuit que c’est l’association NIDO qui regroupe en son sein l’ensemble de la communauté nigériane.

À la faveur de l’Assemblée générale de l’association, c’est M.Musuba Huruna Sadik qui a été élu président. Et le bureau travaillait d’ailleurs en symbiose avec l’Ambassadeur. Malheureusement, la tendance a inversé suite au décès d’un jeune nigérian sur un site d’orpaillage du Mali. Pour la circonstance, les dirigeants de l’association Nido et l’Ambassadeur n’ont pas pu accorder leur violon par rapport aux funérailles du défunt. Notamment, la situation des responsabilités pour faire face au bon déroulement de  cette cérémonie funèbre.  En plus de cela, l’association NIDO a dénoncé le trafic humain portant sur des filles de 16 à 18 ans en provenance du Nigeria pour le Mali. Voilà en substance, ce qui a suscité la colère de l’Ambassadeur qui a opté pour la dissolution du nouveau  bureau au détriment de l’ancien bureau dirigé par M.Hamza. Selon le conférencier, les représentants diplomatiques  n’ont rien à voir avec l’élection du bureau exécutif de l’association  de la communauté Nigériane. « L’Ambassadeur en complicité avec la consule veulent dissoudre notre bureau et nous imposer leur protégé qui est M. Hamza. Ils sont à l’origine de la division des nigérians vivant au Mali. Chose qui n’est pas digne d’un ambassadeur qui est appelé à défendre ses compatriotes », a-t-il laissé entendre.

Selon M. Canice, l’ambassadeur Kenneth et la consule Abibola sont tous deux derrière le candidat déchu qui avait d’ailleurs reconnu sa défaite. Et qui s’est retourné aujourd’hui contre ses frères, tout en réclamant la présidence de l’Association.  « Nous n’en voulons pas à Hamza. Tout ce qui nous arrive n’est que l’œuvre de l’ambassadeur et  de la consule. C’est la première fois que notre association fait face à de telle situation. La présidence de notre association se fait à tour de rôle. Toutes les quêtes pour les cinq ethnies se sont succédées dans le respect des règlements. C’est le tour de la cinquième. Malheureusement, l’ambassadeur et la consule veulent compromettre notre association.  Nous ne nous attendons pas à de tel comportement de nos représentants diplomatiques », a déploré M. Canice très remonté. Toutefois, il a sollicité l’implication des plus hautes autorités malienne par rapport à cette affaire qui reste pendante devant la justice malienne en qui il fait confiance en termes d’impartialité.

Adama Coulibaly

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates