lundi , 18 novembre 2019
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Le groupe minier Barrick-Gold Corporation Un cas d’école
Le groupe minier Barrick-Gold Corporation Un cas d’école

Le groupe minier Barrick-Gold Corporation Un cas d’école

Le complexe minier Loulo-Gounkoto a abrité le lundi 28 octobre dernier, la traditionnelle conférence de presse qui était sous l’égide de M. Mark Bristow, Président Directeur Général du groupe minier Barrick Gold Corporation. Il avait à ses côtés le nouveau Directeur Général de Loulo-Gounkoto,  M. Abass Coulibaly et les autres responsables des différents services du groupe.

La conférence de presse en question était relative à la performance actuelle du complexe minier Loulo-Gounkoto. Le PDG Mark Bristow à l’entame de ses propos, s’est dit satisfait du partenariat réussi de deux décennies entre le gouvernement malien et Barrick-Gold Corporation qui selon lui,continue de faire de l’industrie minière aurifère, l’un des maillons essentiels de l’économie nationale.  Dans son intervention, il a révélé que le complexe Loulo-Gounkoto réalisé à nouveau des records de production et était en bonne voie par rapport à  l’atteindre les objectifs de production de 690 000 onces d’or au titre de l’année 2019. Toutefois, il dira que Barrickentend investir davantage au Mali. Et que cela s’explique par le développement en cours d’une nouvelle mine souterraine à Gounkoto, la reconstitution des réserves existantes à travers l’exploitation autour de la mine, la prospection pour une autre de classe mondiale le long de la zone de cisaillement Mali/Sénégal aussi bien que les travaux de cartographie et de recherche en cours dans le sud du pays. Dans la foulée, il Mark dira qu’au-delà de l’or, Barrick est aussi engagée pour le développement du Mali. C’est pourquoi, dit-il, que son entreprise a décidé  depuis un certain tempsde redoubler d’effort pour que l’industrie aurifère minière profite davantage auMali et aux maliens. ‘‘ Les opérations de Barrick ont versé environ $2.7 milliards (environ 1.6 billion CFA) en impôts, redevances et dividendes à l’Etat. Ses mines contribuent actuellement pour plus de 40% de la production totale d’or du pays’’ a-t-il déclaré. Et de poursuivre que conformément à son engagement à créer de la valeur non seulement pour ses actionnaires et le trésor public, mais pour toutes les parties prenantes, Barrick a lancé le concept de renforcement des capacités nationales. Ce qui fait selon Mark Bristow que toutes ses mines sont gérées des cadres maliens. En outr, certains des principaux dirigeants en Afrique et dans la région du Moyen-Orient de Barrick sont les produits des programmes de développement du capital humain du groupe au Mali. Par ailleurs, il ajoute que Barrick a beaucoup contribué à l’économie malienne au cours cette année. Cela à travers son soutien aux entreprises locales, auxquelles elle a versé 112 milliards de nos francs au cours de l’année 2019. A sa suite le directeur du complexe Loulo-Goukoto l’objectif recherché dans le cadre de l’opération de Barrick est de privilégier les nationaux et favoriser les fournisseurs locaux. C’est pourquoi sur le total des 4 560 employés, les nationaux sont au nombre de 4 358, soit 95%. ‘‘ Nous voulons faire en sort que tous les 99% des besoins de Barrick viennent du Mali’’, a-t-il laissé entendre.  Et le directeur service environnement M. Moussa Kanté d’ajouter que la responsabilité sociétale des entreprises est en passe d’être gagnée par Barrick. A l’en croire, le groupe continue d’investir dans la communauté et les villages en réalisant les infrastructures scolaires, sanitaires et des adductions d’eau, entre autres. ‘‘ Le complexe minier Loulo-Gounkoto a investi 6, 4 milliards d’Euro dans le développement communautaire et a payé 29,6 millions d’euro pour la patente’’, a-t-il conclu.

Adama Coulibaly, envoyé spécial

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates