mardi , 2 juin 2020
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> ARMÉE DE L’AIR : La naissance de ‘‘Air Katio’’
ARMÉE DE L’AIR : La naissance de ‘‘Air Katio’’

ARMÉE DE L’AIR : La naissance de ‘‘Air Katio’’

Il parait que l’Armée de l’air du Mali dispose de 4 avions de transport et tous disponibles pour tout le monde pour des fins de location, mêmes les cortèges de mariages. Cependant la question se pose à savoir dans quelles caisses tombent les retombées financières qui n’honorent ni l’Etat du Mali ni son armée ?

Il faudrait d’abord bien être introduit dans le circuit pour savoir ce que l’on fait des frais de location de ces appareils. Et celui qui a rendu publique l’information n’est pas sans le savoir, pour ne pas dire actionnaire principal dans ces faits que l’on peut dire illicites dans un pays en pleine crise sécuritaire.

Et c’est Karim Kéita, fils du président IBK, qui a donné l’info sur twitter où il explique que la location de ces avions par l’Armée de l’Air, permet d’avoir des rentrées financières. Selon lui, toujours dans le même tweet, la location de ces avions va aussi permettre aux pilotes de faire plus de vols et rendre plus préformantes leurs qualifications.  L’initiative largement contestée, serait félicitée si elle était sincère et cohérente au regard de la situation actuelle du pays.

La vidéo qui a occasionné la réaction de Karim Kéita sur twiter, laisse voir un cortège de mariage qui avait emprunté un des 4 avions de l’armée de l’air. Par contre, dit-on, si ces appareils devaient être mis à disposition pour des besoins de location, il y a plusieurs autres manières plus concrètes de le faire.

Il a fallu que des ressortissants de Kayes aillent voir la compagnie Air Burkina pour enfin réaliser en novembre dernier le rêve des kayésiens de relier Bamako et la capitale des rails par vol. Et si les kayesiens ont pu trouver une solution, d’autres localités peinent encore.

Pour aller à Gao en toute quiétude, les voyageurs sont obligés de passer par le Burkina et le Niger pour enfin arriver dans la cité Askia en toute sécurité. Le tout à un coût colossal et le trajet pendant de longs jours alors que l’un des 4 avions de l’air le fera pour eux en quelques heures et à de moindres frais. Malheureusement, les avions de la MINUSMA ne sont pas là pour le monde

De ce fait, la version avancée par le fils du président IBK est assez mise en cause et nombreux sont les concitoyens qui ajoutent que Karim Kéita, s’il n’a rien à se reprocher, devait laisser le soin à l’armée elle-même de donner des explications. Pour ceux qui ne doutent point de son goût démesuré pour les ‘‘business’’, Karim Kéita ou ‘’Katio’’ pour les intimes, a le courage d’orchestrer pour des intérêts personnels cette affaire de location des avions. Ceci explique-t-il sa fuite en avant ? On en saura davantage dans les prochains. Le voile vient quand même d’être levé.

La Sirène

Djibril Samaké

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates