dimanche , 31 mai 2020
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Premier tour des législatives 2020 : La Synergie constate le faible taux de retrait des cartes d’électeurs
Premier tour des législatives 2020 : La Synergie constate le faible taux de retrait des cartes d’électeurs

Premier tour des législatives 2020 : La Synergie constate le faible taux de retrait des cartes d’électeurs

« La sécurisation de l’ensemble du processus électoral, la transparence du scrutin, le renforcement de la confiance entre les principaux acteurs du processus, l’accessibilité des bureaux de vote aux personnes vivant avec un handicap, le respect scrupuleux des mesures sanitaires contre la pandémie du coronavirus, la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote, la prise en compte de mesures spécifiques pour le libre exercice des missions d’observation et des agents électoraux dans le cadre du couvre-feu », sont quelques-uns des recommandations de la Synergie des organisations de la société civile à l’endroit du gouvernement.

La Synergie des organisations de la société civile a fait le 28 mars 2020 à l’hôtel Radisson Blu, un point de presse pour leur arrivée. Dans une déclaration lue par le chef de mission de la Synergie, Dr. Ibrahima Sangho, la Synergie des organisations de la société civile demande à la Cour constitutionnelle, la mise en œuvre des exigences légales dans le cadre de son mécanisme d’investigation, en vue de la gestion du contentieux électoral.

Pour Dr. Sangho, la Synergie comprend 83 observateurs à long terme et 1 145 observateurs à court terme venant des 55 circonscriptions électorales. S’agissant des constats, la Synergie constate du faible taux de retrait des cartes d’électeurs dans certaines localités, de la large participation des partis politiques et des candidats indépendants au processus, des violences et enlèvements des candidats et véhicules de campagnes, notamment le chef de file de l’opposition, des attaques perpétrées contre les convois des missions d’acheminement du matériel électoral, du faible engouement autour de la campagne électorale, du non-respect des règles d’affichage, du dérapage dans l’utilisation des réseaux sociaux à des fins électoralistes entre autres.

En ce qui concerne les défis, la Synergie précise le déroulement du scrutin dans un climat pacifique sur toute l’étendue du territoire, l’exercice effectif du droit de vote par tous les électeurs, la sécurisation du processus électoral, le taux de participation, l’acceptation des résultats par tous, le non-recours à la violence pour contester les résultats, l’exercice de la mission des observateurs et des agents électoraux face au couvre-feu en vigueur et le respect des mesures liées à la gestion de la pandémie à coronavirus.

La Synergie des organisations de la société civile se compose du Pocim, de l’Ajcad, du Consortium ELE, du CAPDH, du Doniblog, Malick Konaté et de la CNDH.

Lassana

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates