dimanche , 31 mai 2020
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Second tour des législatives à Mopti : La liste PS Yéléncoura-Yélèma-UDD crie à un hold-up électoral
Second tour des législatives à Mopti : La liste PS Yéléncoura-Yélèma-UDD crie à un hold-up électoral
M. Diakaridia Konaté : Le mandataire de la liste PS Yéléncoura-Yélèma-UDD dans le cercle de Mopti

Second tour des législatives à Mopti : La liste PS Yéléncoura-Yélèma-UDD crie à un hold-up électoral

Les résultats provisoires du 2eme tour des élections législatives ont été rendus publics, ce jeudi 23 avril 2020, par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Pour la circonstance,  le mandataire de la liste PS Yéléncoura-Yélèma-UDD dans le cercle de Mopti  est sorti de sa réserve pour dénoncer un tripatouillage électoral. En ce sens que des voix issues de la fraude auront été prises en compte. 

Les résultats provisoires du second tour des élections législatives sont tombés, ce jeudi dans l’après-midi. Si d’une part ces résultats ont fait des heureux, ils ont d’autre part suscité la colère de certains. Parmi ces mecontents, figure l’alliance  du Parti Socialiste Yelencoura-Yélèma-UDD dans la circonscription électorale de Mopti. En effet, les candidats et les militants de cette alliance sont sur le pied de guerre, suite à la prise en compte de voix  frauduleuses dans certaines communes de Mopti où il n’y a pas eu de vote. «En tant que mandataire de la liste PS Yelencoura-Yelema-UDD, j’ai refusé d’apposer ma signature sur le procès verbal. Parce que les voix de quatre communes où les élections n’ont pas eu lieu ont été comptées», a indiqué le mandataire de la liste PS Yelencoura-Yélèma-UDD, M. Diakaridia Diakité, très remonté. Et de citer ces quatre communes où il n’y a pas eu de scrutin qui sont les localités de : Koubaye ; Ouro-modi ; Soye et Dialloubé.

«Dans ces quatre communes, les présumés djihadistes ont menacé de massacrer la population, si jamais les élections se tenaient dans ces localités. Ce qui a fait que les élections n’ont pas eu lieu dans ces circonscriptions », affirme-t-il.

Malgré cette réalité, M. Diakité se dit surpris par le fait que l’alliance RPM-ADEMA-URD a pu avoir des voix dans ces communes. À l’en croire, ladite alliance en complicité avec les présidents des bureaux de vote et les sous-préfets, a procédé, au vu et au su de tous, à des bourrages d’urnes comme elle l’a fait au premier tour. « Ils ont subtilisé les matériels électoraux qui ont été mis à la disposition des présidents des bureaux », explique-t-il, avant de demander une annulation pure et simple de ces voix déjà comptées par le département en charge de l’organisation des élections. Mieux, il dira que sans ces voix frauduleuses, la liste PS Yelencoura-Yélèma-UDD  est favorite dans la mesure  qu’elle est en tête, partout où il y a eu un vote dans la circonscription électorale de Mopti.  Et sur cette base, l’alliance passera par toutes les voies légales pour que justice soit faite.

Indigné, M. Diakité estime que le Mali doit sortir de ces pratiques qui vont à l’encontre de la démocratie chèrement acquise. Toutefois, il a tenu à préciser que la situation interpelle les autorités compétentes. Et cela, pour éviter une crise postélectorale dans le cercle de Mopti qui connaît déjà des difficultés liées à l’insécurité. «Nous sommes des républicains et des démocrates. Nous avons toujours accepté les voix des urnes, mais nous n’accepterons jamais des tripatouillages électoraux», a-t-il conclu.

Le Nouveau Réveil

Adama Coulibaly

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates