lundi , 28 septembre 2020
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Magistrat-colonel Adama Tounkara, directeur de l’Office central des stupéfiants « La lutte contre la drogue est d’amener la population à moins consommer pas pour réprimer
Magistrat-colonel Adama Tounkara, directeur de l’Office central des stupéfiants « La lutte contre la drogue est d’amener la population à moins consommer pas pour réprimer

Magistrat-colonel Adama Tounkara, directeur de l’Office central des stupéfiants « La lutte contre la drogue est d’amener la population à moins consommer pas pour réprimer

 » Cultiver du chanvre indien où autorisé la culture du chanvre industrielle n’est pas de légaliser la consommation du cannabis. L’annonce a été faite par le directeur de l’Office central des stupéfiants, le magistrat-colonel Adama Tounkara. Le directeur de l’Office central des stupéfiants, le magistrat-colonel Adama Tounkara a animé le 21 mai 2020 une conférence de presse pour faire le bilan des activités de 2019 de sa structure.

La cérémonie a enregistrée la présence du directeur adjoint de l’Office Central des Stupéfiants(OCS), Tiantio Diarra et du commandant Baba Cissé du centre de communication du ministère de la Sécurité. Le directeur de l’Office central des stupéfiants, le magistrat-colonel Adama Tounkara a rappelé que la Convention des stupéfiants des Nations unies de 1961 à son article 28 a autorisé la commercialisation du cannabis à des fins médicales. Et d’ajouter que la loi 09078 modifiée de 2001 au Mali à son article 12 autorise toute personne physique ou morale titulaire d’une autorisation express à procéder à la culture du cannabis.

« C’est la loi qui autorise la culture du chanvre indien et non le ministère de la Sécurité et de la Protection civile », a-t-il précisé. En ce qui concerne les drogues, le directeur de l’OCS dira que son Office a saisi de stupéfiants. Il s’agit de cannabis 5 tonnes 175 kg, Heroine 6 kg, Cocaine 5,03 kg, Haschis 75 kg, Tramadol 170 372 comprimés, Diazépans 15 701 comprimés, Ephédrine 3 844 comprimés et Methamphetamine 112 comprimés.

Le magistrat-colonel Adama Tounkara a ajouté que 196 personnes ont été interpellés dont 176 trafiquants nationaux et 20 étrangers. En perspectives, l’Office central de stupéfiants envisage en 2020, la construction de leur siège dont les études architecturales sont terminées, la ratification de la convention Medicrime par le Mali, la réforme des textes notamment la loi 01-078 du 18 juillet 2001 pour intégrer les questions de prise en charge sanitaire des toxicodépendants et l’opérationnalisation de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue.

Lassana

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates