vendredi , 23 octobre 2020
Flash Info :
Accueil ==>> A La Une ==>> Le groupe d’étudiants maliens vivant au Mali et à l’international (Humanity) continue d’aider les déplacés du centre à Sénou (Bamako)
Le groupe d’étudiants maliens vivant au Mali et à l’international (Humanity) continue d’aider les déplacés du centre à Sénou (Bamako)

Le groupe d’étudiants maliens vivant au Mali et à l’international (Humanity) continue d’aider les déplacés du centre à Sénou (Bamako)

Ils sont environ une trentaine d’étudiants maliens vivant au Mali et à l’international, qui se sont retrouvés sur le réseau social tweeter pour former un groupe humanitaire qu’ils appellent « Humanity ». Cela, pour venir en aide à aux déplacés du centre à Bamako. Ces jeunes ont été profondément affectés par les conditions de vie de certains de leurs compatriotes qui ont dus quitté leur localité suite à la situation sécuritaire très compliquée que traverse le pays. Ils se retrouvent à vivre dans des conditions inhumaines.

Le groupe d’étudiants (Humanity)  a offert le lundi 25 mai dernier 40 nouvelles cases d’une valeur 2.000.000 de F CFA aux déplacés qui sont à sénou. Bien avant, le lendemain de l’incendie du garbal, le 30 avril 2020 ils ont offert aux rescapés qui sont partis au centre Mabilé, plus de 300 plats; de l’eau; des vivres et des vêtements.

Les jeunes se disent ouverts à la réception des dons provenant des bonnes volontés pour pouvoir continuer à aider ces personnes en difficultés.

On se rappelle il quelques mois que ces jeunes étudiants, avaient mis en place un compte Orange Money et une cagnotte en ligne afin que les maliens résidants dans le Pays ou ceux de la diaspora puissent leur aider financièrement. Ils avaient pu récupérer et trier des dons (chaussures, draps, vêtements, etc.). Grâce à ces dons, ils avaient réussi à apporter aux réfugiés de l’eau, 245 sacs de riz, 33 sacs de sucre, 100 cartons de pâtes, 13 bidons d’huile, 12 sacs de laits, le nécessaire pour cuisiner, des nattes, etc. Le groupe Humanity avait réussi à construire environ 73 huttes ou tentes,  aussi prendre en charge l’hospitalisation d’enfants qui étaient dans un état très critique et effectué la visite médicale de certains enfants malades ainsi que celles de leurs mères et prendre en charge l’achat des médicaments.

Ces déplacés vivent sur le site de Senou (10 hectares) qui appartient au général à la retraite Ismaëla Cissé connu sous le sobriquet de Ila Cissé, qui a décidé de les aider selon ses moyens. Les déplacés sont logés sur 5 hectares, et les 5 autres sont occupés par le dispensaire, l’eau courante et l’électricité, une meilleure condition de logement.

Modibo Cheick Dembélé, est un des membres de ce groupe « Humanity ». Selon ses dires, ces réfugiés vivaient dans une décharge publique en pleine capitale, dans le quartier de Faladiè. « Parmi ces déplacés, on note la présence de femmes ayant perdu leurs maris lors des conflits, des enfants qui pour la plupart sont mal en point, faute de malnutrition, des hommes et pères de famille qui ont perdu tous leurs biens. Cette population n’a pas accès à l’eau, est obligée de brûler des ordures pour chasser les reptiles tels que des serpents et fouillent dans les ordures pour trouver d’éventuels objets qu’ils pourront par la suite revendre pour se faire un peu d’argent », dit-il.

Le jeune Modibo ajoute « Suite au don d’habitats aux réfugiés, nous avons participé à leurs délocalisations et nous continuons à les aider tant bien que mal, malgré nos ressources limitées. Nous espérons de tout cœur que la situation dans le Pays s’apaise pour qu’ils puissent rejoindre leurs villages en bonne santé ».

Seulement si tout le monde pouvait en faire autant !!!!!!

Seydou SYLLA Maraka Fama

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates