vendredi , 3 décembre 2021
Flash Info :
Accueil ==>> Politique ==>> 6ème congrès ordinaire de l’ADEMA-PASJ : Marimantia Diarra pour redorer le blason du parti des abeilles
6ème congrès ordinaire de l’ADEMA-PASJ : Marimantia Diarra pour redorer le blason du parti des abeilles

6ème congrès ordinaire de l’ADEMA-PASJ : Marimantia Diarra pour redorer le blason du parti des abeilles

Les militants de l ’ADEMA-PASJ ont opté pour le changement, en choisissant Marimantia Diarra à l’écrasante majorité (48 voix sur 54) face au président sortant Tiémoko Sangaré ; à l’issu du congrès tenu les 16 et 17 octobre 2021 au centre international de Conférence de Bamako (CICB).

Les bouleversements sociopolitiques, accompagnés des coups de force militaires répétitifs de ces dix dernières années, ont profondément brouillé la carte politique du Mali, exacerbant la crise de confiance entre les hommes politiques et la population. Du coup, l’ADEMA qui était reconnu comme un colosse politique a simplement plié sous son propre poids avec ses ramifications. D’acteurs incontournables, les militants abeilles se sont résolus à être des accompagnants d’autres regroupements politiques plus engagés dans la quête du pouvoir, en contrepartie de quelques postes ministériels. Malgré, ce trublion, le parti des abeilles reste l’un des mieux implantés sur le territoire malien.

C’est dans ce contexte que l’ADEMA-PASJ a tenu son 6e congrès ordinaire les 16 et 17 octobre 2021.

La difficile carte du changement

Il ressort que les militants étaient divisés entre la reconduite du président sortant, Tiemoko Sangaré, et la nouveauté avec Marimantia Diarra. Les tentatives de recherche d’un bureau consensuel ont donc échoué face aux forces du camp du changement à la tête du parti.

Le tout nouveau président Marimatia DIARRA, a invité le peuple Adéma à rester debout pour remporter la victoire lors des élections à venir. Doit-on comprendre que l’un des partis les mieux implantés sur le territoire malien, va désormais rompre avec la politique de l’arrière-plan, pour aller ouvertement à la conquête du pouvoir ?

Le président sortant, le professeur Tiémoko Sangaré a rappelé à l’union de tous les militants et militantes qui fortifie le parti et les a invités à faire en sorte que chacun ait sa place dans le parti, que chacun prenne la place qu’il mérite.

Une semaine avant le congrès ordinaire, les femmes et les jeunes du parti ont procédé au renouvellement de leurs instances.

Soumaïla Sagara et M.S.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates