mercredi , 19 janvier 2022
Flash Info :
Accueil ==>> Société ==>> Solidarité : le Comité des compagnies d’assurance du Mali au chevet des nécessiteux
Solidarité : le Comité des compagnies d’assurance du Mali au chevet des nécessiteux

Solidarité : le Comité des compagnies d’assurance du Mali au chevet des nécessiteux

Par Soumaïla Sagara

Le centre d’accueil et de placement familial communément appelé <<pouponnière>> de Niamana, a distribué des vivres et des non-vivres aux enfants de couches vulnérable. La cérémonie a eu lieu le samedi 13 novembre 2021 en présence de plusieurs membres du comité des compagnies d’Assurances du Mali, avec à sa tête M. Bikiry MAKANGUILE président du CCAM et Mme BOIRÉ Fatoumata KONÉ, directrice du centre d’accueil et de placement familial <<pouponnière>> de Niamana.

Ce don d’une valeur d’un million de franc CFA était composé des sacs du riz, de cartons de savon, de boîtes de lait, de couches et des kits sanitaires. Il permet au personnel du centre de répondre aux besoins des enfants démunis.

Selon le président du CCAM, le choix sur le centre de Niamana n’est pas fortuit car, a-t-il dit, les femmes en charge de ces enfants démunis font un travail remarquable qui donne envie d’adopter les enfants dans les conditions favorables.

Après la remise des biens, les donateurs ont visité les différentes salles du centre pour s’enquérir davantage des conditions de vie des enfants, les conditions de travail et aussi les problèmes auxquels le centre est confronté, afin d’accompagner la structure à hauteur de souhait.

Remise de vivres

Au nom de Madame la ministre de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, Mme Wadidie Founè COULIBALY, le personnels ont remercié le CCAM. Ce don, selon la directrice du centre, contribue à consolider les actions pour l’amélioration de la prise en charge des enfants abandonnés et/ou handicapés afin de réduire leur taux de morbidité et de mortalité, le renforcement des compétences du personnel de la pouponnière (médical, para-médical, médico-social et d’encadrement).

S’agissant des problèmes qui sont entre autres d’ordre nutritionnel et sanitaire, la directrice du centre a invité les partenaires, les autorités et les personnes de bonne volonté à venir en aide aux enfants afin de  surmonter ensemble les difficultés qui entravent leur évolution,car ce sont des enfants du Mali.

Le centre d’accueil et de placement familial de Niamana existe depuis 1956 ; il accueille aujourd’hui 171 enfants abandonnés dont 58 en situation de handicap.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates